26/01/2008

Eléonore Visart de Bocarmé

 "Je remercie la Vie qui m’a délivrée de l’ignorance dans laquelle j'étais plongée..." 
.
S.M. Bonjour Eléonore, vous êtes l'auteur du livre en deux tomes "Parcours d'une révolutionnaire" dont vous nous parlerez plus bas dans cet interview. Puis-je demander comme de coutume de vous présenter ?

 

                                    rubon227

E. "Je m'appelle Eléonore Visart de Bocarmé, je suis née à Bruxelles en 1942. J'étais catholique pratiquante, et je vis comme la majorité de mes concitoyens. A la suite d'une dépression, je supplie le ciel de changer ma vie et l'aventure commence. Je ne m'arrêterai plus. Tout est remis en question : la société et notamment la religion et la médecine. Je comprends que si l'humanité ne change pas complètement d'attitude envers la vie, humaine et animale, si cette humanité ne se remet pas en question en abandonnant ses traditions, ses cultures, ses croyances qui l'ont amenée au bord du gouffre, elle risque bien de disparaître. Je vais tenter d'éveiller les consciences par des lettres, des conférences, des livres : "Ces chrétiens, ambassadeurs du Christ" 1989, " Cette vie que nous assassinons" 2000, "Parcours d'une révolutionnaire" 1er et 2ème tome 2007. 

Je soutiens plusieurs associations de protection animales et écologiques comme la  CVN « Convention Vie et Nature pour une Ecologie Radicale », TU-PA, « Trait d'Union pour la Protection Animale » et VEO, « Vision Ecologique de l’Ornithologie. "

.

                                    Pierre et moi1

                                    Pierre, mon mari et moi


 

S.M. Allez-vous nous révéler l'introduction  du 1er Tome de l'un de vos livres "Parcours d'une révolutionnaire" ?

.

.

E. "Oui le voici :

Dans "Parcours d'une révolutionnaire", nous partageons la vie de l'auteur dont le but est d'éclairer le lecteur sur les mensonges et les manipulations dont nous sommes tous victimes, réveiller le plus possible les consciences, comme la sienne l'a été, afin de pouvoir résister à la dictature du Nouvel Ordre Mondial dont la puissance s'accroît "grâce" aux découvertes d'une science criminelle contre laquelle A.Einstein nous avait mis en garde dès 1946. Ce livre est un appel à la révolution intérieure en premier lieu, puis extérieure contre le conditionnement que nous subissons tous, entre autres,  par les religions et  le système, pour faire de nous des êtres soumis qui s'imaginent, c'est un comble, être libres. « On » a choisi pour nous ! Il en va ainsi pratiquement dans tous les domaines de la vie : croyance, politique, historique, médical, et enfin dans la consommation. Une note d'espoir : cette révolution est en cours parmi une minorité qui s'agrandit chaque jour, une minorité rebelle à tous dogmes, qui redécouvre la Mère Terre comme le faisait les Amérindiens mais plus éclairée encore  elle découvre que l'homme, l'animal et la nature forment un tout qu'il est vain de vouloir cloisonner : la survie de l'un passe obligatoirement par celle des autres."

         Avec mes trois fillles

         Mes trois filles et moi 

.

S.M. Et quelques résumés que va passer l'éditeur

.

.

E. "C’est avec beaucoup d’émotion que je remercie la Vie qui m’a délivrée de  l’ignorance dans laquelle j’étais plongée. Je souhaite que cette «grâce» soit accordée à tous les habitants de cette Terre. Et quel privilège aussi d’avoir pu découvrir toutes ces petites consciences qui sont pour moi autant de sœurs et frères de cœur que j’aime, et qui vivent déjà ce germe d’une nouvelle humanité en laquelle je crois : merci à toi Vesna si pure, si lumineuse, qui comme moi ne pourra être vraiment heureuse tant que la souffrance sévira sur la terre, à toi  «terrienne» que je comprends si bien, à toi Françoise si courageuse, comme Thierry qui par tous les temps dresse son «échoppe végé», sans oublier son site :, Gérard Charollois dont les lettres nous régalent, Armand Farrachi à qui nous devons quelques bons livres, sans oublier Marie-Claire, Nathalie, Isabelle,  Christiane, Myriam, Charlotte, Nicole, Edith, Sonia, Jean-Claude Hubert, Mary, Michèle, Bernard  … Merci d’exister, vous êtes très précieux pour la Planète et égoïstement pour moi. Grâce à vous, je garde l’espoir qu’une autre humanité est possible. Ensemble, nous commençons à formuler un nouveau mode de pensée, celui qui pourra sauver l’humanité car je suis persuadée qu’Albert Einstein voyait juste quand il disait : «Il est indispensable de formuler un nouveau mode de pensée, si l’humanité veut survivre et atteindre un plan plus élevé !»
Numériser0017
Mon fils et ma fille 
dyn005_original_448_336_pjpeg_2584326_6bf13b145fe65e461396ede2b6abe610
Merci aussi à mes enfants d'être ce qu’ils sont, à mon époux qui doit souvent me voir comme un tyran et doit supporter mes découragements, mes révoltes face aux horreurs perpétrées contre la vie…. "
"Le monde n'avançe que grâce à ceux qui s'y opposent" Goethe
Marie 2
 Marie, ma fille trisomique  
Marie jolie
 

Pour en savoir plus sur le "Parcours d'une Révolutionnaire" de Eléonore Visart de Bocarmé, lisez l'article ci-dessous

http://seniormania.skynetblogs.be/post/5475435/parcours-dune-revolutionnaire-elvdb#comments 

Commentaires

bonsoir pour ce beau témoignage d'une dame belle et courageuse pour qui le monde peut peut-etre encore un jour avoir du sens !!! félicitations et merci Martine bisous

Écrit par : nays | 28/01/2008

merci Martine... de nous faire découvrir des personnes aussi différentes mais toutes intéressantes.
j'aime bien aussi ta nouvelle rubrique lecture. je ne manque pas de passer sur chacun de tes articles mais pas de com possible alors j'en profite là pour te dire combien tes choix sont judicieux.
Félicitations aussi à Eléonore pour son parcours.
bon we et à bientôt!

Écrit par : mimi | 31/01/2008

merci Eléonore c'est vraiment une joie de rencontrer quelqu'un comme Eléonore quand on ne croit plus en l'humain. en effet, une espèce aussi malfaisante que la nôtre (et je ne m'estime pas mieux que les autres, évidemment), arrogante, cruelle, imbécile et fière de l'être, saccageant son lieu de vie, s'entretuant avec allégresse sous le moindre prétexte et massacrant tout ce qu'elle considère comme lui étant "inférieur" ne m'inspire que du dégoût et de la honte. ma compassion et ma pitié va d'abord aux animaux non-humains qui, eux, n'ont rien demandé à personne et se contentent de SUBIR ce que NOUS leur imposons. alors retrouvons un peu d'humilité et cessons de nous prendre pour les rois de la création : nous sommes au contraire son pire ennemi.

Écrit par : odette | 05/02/2008

Bonjour Eléonore,

Je vous rencontre maintenant tous les jours, au travers de vos messages sur la liste de "regardnaturaliste". Grâce à cet interview, je vous connais un peu mieux, et je vous trouve belle, aussi bien intérieurement qu'extérieurement.
Je suis heureuse de ce cadeau-rencontre-internet et attends avec impatience de lire votre livre.
Nico

Écrit par : Nico-leomaya | 06/02/2008

merci la vie merci la vie de nous avoir fait nous rencontrer.. merci a ceux qui comme toi eleonore prennent le temps d'ecrire pour dire et denoncer ....afin que le plus d'hommes possibles prennent conscience qu'il faut absolument changer l'ordre des choses la terre se meurt.. tant de richesses et de merveilles a cause de l'homme.. merci a toi de dire tout cela..

Écrit par : françoise | 06/02/2008

Ma chère Eléonore Sachez que ce fût pour moi un honneur d'avoir pu faire votre interview, il m'a permis de vous connaître comme il se doit et je souhaite beaucoup de succès à votre Livre "Le Parcours d'une Révolutionnaire"
Avec toute ma sympathie

Écrit par : martine | 06/02/2008

Une grande dame Eléonore est une grande dame que je suis heureux de pouvoir connaître. Les lectures de ses ouvrages m'ont bouleversé à plus d'un titre. Ce ne sont pas seulement les révélations fouillées, travaillées et souvent vécues qu'elle communique qui "vous torde les tripes" mais c'est aussi l'image que cela vous renvoie de vous-même. Le parcours atypique de sa vie de révolutionnaire sans cesse engagée force le respect et montre l'exemple. Il est bien peu de gens, moi le premier, capables de vivre une complète cohérence avec l'idée d'une vie meilleure pour tous les êtres vivants. Etre en accord avec soi-même, se libérer des carcans d'une société castratrice, d'un environnement social et familial si confortable, s'affranchir des préceptes religieux, dire tout simplement ce que l'on pense, agir sans cesse et avec humilité, donner de l'amour encore et toujours ou encore faire front quoi qu'il en coûte, voilà bien quelques exemples de cohérence que nous devrions tous appliquer. "Mieux vaut mourir pour des idées, que de ne vivre pour rien". Eléonore, elle, vit pour des idées et vit ses idées. Je l'embrasse de tout mon coeur.

Écrit par : Thierry | 11/02/2008

Les commentaires sont fermés.