16/06/2007

JACQUES SIMONET

 Je ne soutient nullement la politique du MR mais je rends hommage à Jacques Simonet en tant qu'être humain, il est mort beaucoup trop tôt à l'age de 43 ans et mes pensées vont à sa famille et à ses proches.

     

                                                                    untitlednnngg

 
Le bourgmestre d'Anderlecht Jacques Simonet est décédé jeudi matin d'une crise cardiaque, a annoncé jeudi la porte-parole de Didier Reynders, le président du MR. Agé de 43 ans, il était également chef du groupe MR au parlement bruxellois depuis les dernières élections régionales de 2004.

Santé
Quelques mois auparavant, il avait été amené à remplacer au pied levé Daniel Ducarme, contraint à démissionner à la suite de démêlés avec le fisc. Il s'était lancé sans ménager ses efforts dans la campagne électorale pour tenter de réduire l'écart qui séparait, dans les sondages, le MR du PS emmené par Charles Picqué. Le PS l'avait emporté de justesse.

Durant la campagne pour les régionales, il avait été hospitalisé, victime d'un malaise. Mais depuis, il n'avait jamais renoncé à son engagement. Durant la campagne pour les élections communales d'octobre dernier, il avait une nouvelle fois été victime d'un malaise et hospitalisé pour une embolie pulmonaire. Il remporta ensuite les élections dans sa commune dont il fut réélu bourgmestre.

Politique

Mais sa carrière politique qu'il avait entamée très jeune dans le sillage de son père, le ministre d'Etat Henri Simonet, laisse aussi sur son passage un sillon au parlement et au gouvernement fédéral où il fut secrétaire d'Etat aux Affaires européennes.

Dimanche dernier, il poussait la liste des suppléants sur la liste du MR dans l'arrondissement de BHV pour le scrutin fédéral de dimanche dernier. Il avait décroché près de 20.000 voix. Licencié en droit, Jacques Simonet était marié et père de deux enfants âgés de 9 et 15 ans.

Réactions
Les premières réactions recueillies dans le monde politique bruxellois témoignent d'un grand choc à la suite de la perte, même pour ses principaux adversaires, d'un ami reconnu pour sa combativité, sa loyauté, mais aussi son sens inégalé de l'humour et du second degré.

 

http://skynet.rtbf.be/index.html?page=reportages&pq=high&pj=7504&pr=54557&parag=rep54557

Commentaires

Très bel hommage à un "grand". Amitiés.

Écrit par : biglodion | 16/06/2007

Anderlecht va maintenant disparaître sous la vague socialiste. Pauvre de nous

Écrit par : Odile | 19/06/2007

Les commentaires sont fermés.