06/03/2007

Le Bénévolat

                             ANNI.+ERASME 10-05 002

Bénévoles  : quand on pense à ce mot, on l’associe e à ceux qui font de l'accompagnement de ma­lades ou aident les plus démunis. Le bénévolat ne se limite pas à cela! Saviez-vous que l'Association interfédé­ral du sport francophone (AISF) «em­ploie» à elle seule 90.000 bénévoles? On est donc loin de l'image compassée des «dames patronnesses» dévouées à leurs œuvres: les temps changent et les béné­voles aussi! De nombreux secteurs d'acti­vité ne pourraient survivre sans bénévolat. Combien de musées n’auraient-ils pas déjà fermé leurs portes s'ils ne pouvaient comp­ter sur la présence de volontaires? Les col­lectifs militants, qui défendent un projet social ou politique fonctionnent eux aussi avec des bénévoles. Quant aux services d'aide, leurs besoins en «main -d' œuvre» bénévole sont énormes !

Un engagement citoyen 

L'Association pour le volontariat définit le bénévolat comme «l'engagement libre et gratuit de personnes qui agissent pour d'autres ou pour l'intérêt collectif, dans une structure débordant celle de la sim­ple entraide familiale ou amicale.»

«Etre bénévole, c'est être un citoyen engagé, affirme Léon Lemercier, président de la Plate-forme pour le volontariat et militant de longue date de l'action désin­téressée. Et il Y a plusieurs formes d'enga­gement citoyen. Pendant la guerre, ceux qui se sont engagés comme volontaire de guerre avaient un ennemi commun. Au­jourd'hui, il y a toujours des ennemis à combattre, même s'ils sont plus perni­cieux: drogue, pauvreté, exclusion, soli­tude. Moi, je dis aux gens de s'engager. Ne rien faire est une forme d'incivisme.» «Ci­visme, incivisme» : voilà des mots qui retrouvent une seconde jeunesse grâce à l'action des bénévoles. Une enquête de Survey & Action, un institut de sondage, estime à 1.500.000 le nombre de ceux qui, en Belgique, exercent - régulièrement ou non - une activité bénévole.

 

Une raison d'être

 

Aujourd'hui, le bénévolat est de plus en plus présenté comme une voie d'épa­nouissement. Léon Lemercier: «Faire du bénévolat, c'est souvent l'occasion de dé­couvrir des choses insoupçonnées: le sens des responsabilités, l'engagement ci­toyen, etc.» Bien sûr, il ne convient pas non plus de tomber dans un optimisme béat et croire que tous les bénévoles sont engagés dans une quête éperdue de sens: certains ne font du bénévolat que pour rencontrer des gens ou occuper leur temps. Pourquoi pas d'ailleurs, à partir du moment où on n'utilise pas le bénévolat comme alibi anti-solitude?

 

En savoir plus

 

Vous désirez avoir des informations sur le bénévolat en général, les secteurs en de­mande, les possibilités dans votre région, les détails juridiques? Prenez contact avec un des bureaux locaux de l'Association pour le volontariat, rue Royale 11, 1000 Bruxel­les, Tel  : 02 219 53 70 ou 02 219 53 96, fax: 02 219 32 48, e-mail :  volontariat@swing.be site : www.volontariat.be

Par ailleurs, la Fondation roi Baudouin et l'Association pour le Volontariat ont publié ensemble la très pratique brochure «Volontariat, mode d'emploi» que vous obtiendrez à la Fondation Roi Baudouin, rue de Bréderode 21, 1000 Bruxelles, Tel. :  02 5111840, fax: 02 511 52 21, e-mail:  asg@kbs-frb.be site : http://www.kbs-frb.be

15:43 Écrit par Martine dt dans Travail | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : volontariat, benevolat |  Facebook |

Commentaires

Je profite de mon passage pour poster une info relative : l'association "Cherchez l'artiste" cherche des bénévoles pour donner un coup de main à l'organisateur pour le prochain parcours d'artistes de Celles (Houyet). Ca se passe aux environs du 15/8 mais il faut préparer énormément de choses à l'avances.
Infos sur le site www.parcours-artistes.be

Écrit par : Val | 25/11/2007

Les commentaires sont fermés.