28/02/2007

L'alcoolisme tue

     jk

    L'affirmation paraîtra surprenante : un alcoolique n'est pas une personne qui serait spécialement ou exagérément attirée par l'alcool et les boissons alcoolisées. Il peut les aimer, parce qu'elles sont bonnes et qu'il y en a pour tous les goûts, mais pas plus que quiconque n'a pas ces problèmes.

    Pourquoi cette affirmation ? Parce qu'après 40 ans de pratique nous avons presque toujours constaté qu'un alcoolique sevré, et qui sait écarter les plus petites quantités d'alcool de son alimentation, n'éprouve aucune envie irrésistible devant la boisson. Or, si la maladie résidait dans un besoin insurmontable, celui-ci n'aurait pas disparu puisqu'il n'existe aucun traitement applicable. C'est le contraire que l'on constate : pas d'alcool, pas de besoin.

                                                     mmm

     

    Mais chez ces patients sevrés, qui n'éprouvent plus aucune attirance anormale pour l'alcool, qu'est-il un jour advenu pour qu'ils en soient arrivés à ne plus s'en passer ? à consommer sans limite, à tout sacrifier et tout perdre pour la boisson dans un tableau que chacun connaît ?

    La réponse, paradoxale, peut également surprendre : un sujet dépendant ne peut pas se passer d'alcool parce qu'il en boit ! S'il n'en consommait pas, si son corps n'en recevait pas, il ne serait pas attiré. (Il en est ainsi pour l'abstinents, attentifs à écarter les petites doses). En somme, il boit parce que, quand il a commencé, ne serait-ce qu'un verre, il ne peut plus arrêter. Tous les patients le savent et tous le disent :

    "quand je commence je ne peux plus m'arrêter"

    Cette vérité, si souvent entendue, devrait faire réfléchir les milieux soignants induits en erreur par l'observation des abstinences incomplètes, des états de manque post-thérapeutiques, des delirium tremens, si mal compris et dont nous parlerons ailleurs. Pour en savoir plus : http://perso.orange.fr/martine.morenon/Alcoolic.htm

17:20 Écrit par Martine dt dans Santé, Bien être | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : alcoolisme, sante |  Facebook |

Commentaires

Il m'a l'air très bien ce nouveau blog je repasserai... Parce que là je dois aller travailler lol

Bisous Martine

Écrit par : Crysta | 01/03/2007

L'alcool tue ! Je viens de vivre ce départ brusque foudroyant d'un être que j'ai chéri et tenté d'aider durant 15 ans ! A présent, c'est moi qui suis en manque... en manque de lui. Il venait d'avoir 44 ans !

Écrit par : plusdinspi | 11/04/2007

J'imagine que c'est la même chose avec le tabac ?

Écrit par : Val | 25/11/2007

Les commentaires sont fermés.