23/02/2007

L'osteoporose

                                   bhn

 

En dépit d'améliorations récentes, l'ostéoporose demeure encore une maladie sous-diagnostiquée et insuffisamment prise en charge, alors qu'il existe des traitements qui ont démontré leur efficacité. Or, l'ostéoporose est d'autant plus insidieuse qu'elle se développe progressivement, sur de nombreuses années, sans provoquer de symptômes pouvant attirer l'attention. Heureusement, les choses changent grâce à une meilleure information et de nouveaux médicaments encore plus efficaces vont être très bientôt mis à la disposition des médecins.

L'ostéoporose est la plus fréquente des « maladies fragilisantes » du squelette. Si l'âge est un facteur important, il faut savoir que certaines ostéoporoses peuvent être précoces, souvent alors secondaires à certains traitements. Il faut aussi savoir que l'ostéoporose atteint aussi le sexe masculin, certes beaucoup moins fréquemment qu'en ce qui concerne les femmes et en général à un âge plus avancé. On devrait donc en voir de plus en plus en raison de l'accroissement continue de la durée de vie. Autre différence avec la forme féminine : l'ostéoporose masculine est secondaire dans 60% des cas, par exemple à un traitement prolongé par les dérivés de la cortisone, ou à certains médicaments anti-épileptiques, à l'éthylisme chronique, au tabagisme, ou encore à certaines maladies du tube digestif ou de la thyroïde, à une carence en calcium ou en vitamine D...

L'os est un tissu vivant et en perpétuel renouvellement

En effet, chez l'adulte, l'os « vieux » est en permanence détruit pour être remplacé par une quantité équivalente d'os « jeune ».

Le retentissement de la perte osseuse est fonction du « capital osseux » initial de chaque individu. Or, ce dernier, sans minimiser l'importance des apports en calcium et en vitamine D au cours de la croissance, est largement déterminé par des facteurs génétiques.

Pour comprendre l'effet des divers traitements, il faut avoir présent à l'esprit que le remodelage osseux résulte de l'équilibre entre l'activité de 2 grands types de cellules présentes dans nos os. Les ostéoclastes assurent la destruction de l'os, ce que les spécialistes dénomme aussi la résorption osseuse. A l'inverse, les ostéoblastes sont chargés de la formation osseuse. A l'état normal, ces deux phénomènes se compensent. Physiologiquement, environ 10% des os est renouvelée chaque année.

L'ostéoporose tire son origine d'un déséquilibre persistant entre les deux processus précédents au détriment de la formation osseuse. Il est important de savoir que celle-ci correspond à une maladie générale du squelette (même si tous les os ne sont pas touchés à la même vitesse), caractérisée certes par une réduction de la masse osseuse (que l'on peut mesurer précisément grâce à un examen appelé « densitométrie »), mais aussi par une détérioration de l'architecture intime du tissu osseux, qu'il est aujourd'hui plus difficile à évaluer.

Ces deux phénomènes aboutissent à une augmentation de la fragilité des os à l'origine de fractures, du col du fémur, de vertèbres et du poignet, qui font tout le danger de l'ostéoporose en raison de conséquences parfois graves, et presque toujours douloureuses et handicapantes.

Compte tenu ce que nous savons, on peut donc envisager de lutter contre l'ostéoporose en freinant les ostéoclastes (« destructeurs ») ou en stimulant les ostéoblastes (« constructeurs »).

http://www.frm.org/informez/info_ressources_dossiers_article_sommaire.php?id=8&type=10&listedossier=8

21:10 Écrit par Martine dt dans Santé, Bien être | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : osteoporose, seniors, calcium, vitamined |  Facebook |

Commentaires

très important moi je continue le traitement post ménopause car il maintient un certain confort pour la peau et les os. Bien sûr il y a des risques mais il faut vivre dangereusement. Je prend du calcium chaque jour et un suivi régulier. Pourquoi se déglinguer quand on peut faire autrement. Je me souviens des femmes pliées en deux dans mon enfance, je me demandais pourquoi elle marchaient aussi penchées, peut être pour chercher quelque chose par terre? heureusement ma mère est restée droite comme un I et moi aussi :o)))

Écrit par : laura | 27/02/2007

Les commentaires sont fermés.